Les effets de l'alcool sur l’organisme

Selon la quantité absorbée, l’alcool peut provoquer des effets plus ou moins néfastes. Effectivement, c’est une source énergétique qui n’a aucune importance du point de vue physiologique, n’étant pas une substance nutritive directement assimilable par l’organisme. Ces types de boissons présentent ainsi l’inconvénient majeur de favoriser la formation de graisses nuisibles au bon fonctionnement de l’organisme. De plus, comme la consommation d’alcool est toujours accompagnée d’aliments tels que le fromage ou des biscuits salés, cela ne fait qu’augmenter la quantité de calories ingérées. Par ailleurs, la consommation excessive d’alcool entraine de nombreux problèmes de santé comme les gastrites, les cancers, le cirrhose du foie ou les troubles nerveux…, sans oublier les divers problèmes sociaux et autres accidents avec les conséquences qui en découlent. Donc, de préférence, si on est du genre sobre, il vaut mieux ne pas changer ses habitudes car il n’y a aucun argument convaincant qui puisse motiver la consommation d’alcool.

Les calories apportées par l’alcool et l’apéritif, quelques exemples concrets

Si on a l'habitude de consommer régulièrement de l’alcool et qu' on n'envisage pas de s’en priver, il est fortement recommandé de choisir des boissons à faible teneur en alcool et en sucre tout en restant dans la limite de la consommation modérée. Les alcools forts, secs ou les cocktails très relevés sont à proscrire et lorsqu'on est à table, il faut privilégier l’eau et ne prendre du vin que pour le plaisir. Par ailleurs, si on tient à conserver sa ligne, il faut savoir qu'un verre de vin rouge et un verre de vin blanc contiennent respectivement 82 et 105 cal, 1 vodka orange contient 163 cal tandis qu'une bière contient entre 125 et 200 cal. Une consommation de martini contient 128 cal, une consommation de whisky 100 cal et un verre de muscat 240 cal… Ce sont juste quelques exemples et une nuit bien arrosée durant laquelle on aura consommé différents types d’alcool fera littéralement exploser les réserves en calories. Quant aux apéritifs, ils constituent aussi de véritables catastrophes pour l’équilibre et la ligne car, quand on assiste à une fête où règnent la détente et la convivialité, on a tendance à consommer sans modération alors que les cacahuètes et autres amuses gueules contiennent également une quantité inestimable de calories, mais une quantité de nutriments essentiels minime. En outre, les amuse-gueules servis au moment de l’apéritif tels que les saucisses, les cacahuètes, les olives noires ou les biscuits salés, entre autres, renferment énormément de sel, de sucre et de la graisse, constituant ainsi de véritables calamités pour la ligne car quelquefois, il arrive que ce qu'on consomme durant l’apéro renferme plus de calories que le repas qui s’ensuit. Il est ainsi utile de prendre en compte ce qu’on mange afin d’allier santé et plaisir.