La thalassothérapie consiste en une cure en bord de mer, consistant à exploiter les vertus de l’eau de mer, à titre préventif ou curatif. En effet, elle répond non seulement aux besoins de bien-être d’une personne, mais aussi à des buts thérapeutiques. Dans la même optique, afin de détendre et de relaxer la femme enceinte ou la nouvelle maman, la balnéothérapie traite le corps par des bains et des jets d’eau sous haute pression. Quant à l’aquagym, c’est une manière de prendre soin de soi dans les conditions agréables offertes par l’eau. Les cures pré et postnatales sont ainsi appréciées pour leurs bienfaits et beaucoup de femmes reconnaissent leur utilité durant et après leur grossesse.

La cure prénatale, très utile pour faciliter l'accouchement

La grossesse entraîne chez la femme des perturbations hormonales et des changements physiques pouvant entraîner un stress et des troubles psychologiques. Elle a ainsi besoin d’un calme absolu et d’un environnement serein, très utiles tant pour son bien que celui de son bébé. A cet effet, des cures peuvent lui être prescrites entre le troisième et le sixième mois. En effet, les séances de thalasso et de balnéothérapie permettront à la femme enceinte de se détendre et de soulager efficacement les tensions psycho-corporelles d'une grossesse normale. Ces cures seront accompagnées alors de séances de massage, de kinésithérapie, d’aquagym et de divers exercices pour apprendre aux futures mamans comment se comporter au moment de l’accouchement. Ces soins, effectués par des kinésithérapeutes et d'hydrothérapeutes, sont contrôlés par des médecins. Les muscles seront ainsi plus élastiques et plus souples tandis que la circulation sanguine s’améliore. Par ailleurs, afin que son organisme ne manque de rien et pour éviter une surcharge pondérale, la future mère doit observer un régime diététique équilibré pour compléter la cure.

La cure postnatale pour le bien-être et la remise en forme

Neuf mois de grossesse, des heures de travail et un accouchement entraînent très souvent chez la nouvelle maman une importante fatigue autant sur le plan physique que psychologique. Ensuite, avec son nouveau rôle à tenir, entre l’allaitement ou les biberons et les nuits blanches, quelquefois elle n’a plus le temps de prendre soin d’elle. Le mal-être risque ainsi de s’installer peu à peu et le stress survient, entraînant un laisser-aller, des prises de poids et de légères dépressions qui peuvent s’aggraver. Aussi, pour prévenir une telle situation, la cure postnatale est d'une efficacité avérée. Pouvant se faire sous forme d’un séjour d’une semaine, un programme ayant pour objectif de redonner à la jeune mère le tonus et la vitalité est ainsi proposé. Celui-ci pourra se faire avec le nouveau-né qui profitera également de divers soins pour son bien-être et celui de sa mère. Généralement, une cure postnatale peut être réalisée dès le deuxième mois qui suit l’accouchement. Et pour obtenir une relaxation totale, des massages ainsi que des bains aux huiles essentielles, des applications d'algues chaudes et éventuellement diverses activités sportives figurent parmi les méthodes utilisées. Par ailleurs, pour lutter contre les excès pondéraux, des séances d’hydrothérapie sont effectuées dans le but de retrouver la silhouette d’avant la grossesse. De la rééducation périnéale est également proposée, principalement pour éviter les désagréments des incontinences. Quant au bébé, des massages doux lui seront faits, sous suivi médical. Cette cure spécifique est conseillée avant son dixième mois et afin de garder sa forme, la mère pourra refaire des séances de thalassothérapie quand elle le veut.