Le régime Fricker ou Tgv

Le régime Tgv ou régime Fricker est appliqué pour une durée comprise entre deux et huit semaines. Tout dépend de la motivation de chacun et des résultats qu’on souhaite atteindre, mais quelle que soit la durée choisie, il ne faut espérer de résultats si on ne s’impose pas une discipline de fer et si on ne se donne pas les moyens d’arriver jusqu’au bout du régime. Pour être certain d’atteindre les objectifs qu’on s’est fixés, il est vivement recommandé de demander conseil auprès d’un nutritionniste spécialisé dans les régimes à grande vitesse comme le régime Tgv. Les grandes lignes du régime sont établies par le diététicien en tenant compte d’un certain nombre de paramètres. L’âge, la morphologie, la taille, l’état de santé, le poids, les habitudes alimentaires sans oublier les préférences en matière culinaire sont pris en compte. Avant la mise en place du régime Tgv, un entretien est programmé entre le praticien et son patient. Au cours de cette entrevue, ce dernier reçoit différentes directives dont la liste des aliments qui devront être proscrits du programme. Le patient obtiendra également des informations précises sur les quantités admises pour les aliments autorisés. Il est très important de mettre l’accent sur le fait que les glucides ne sont pas totalement écartés. Dans la mesure où l’organisme a besoin d’une quantité minimum de ces nutriments pour bien fonctionner, le créateur du régime Fricker a prévu la possibilité d’inclure des glucides maigres dans les menus dont certains légumes, certains fruits et certains produits laitiers.

Exemples de menus lors d’un régime Fricker

Un petit déjeuner typique au cours d’un régime Fricker sera constitué de 200 grammes de fromage blanc constitué à 0 % de matières grasses, un yaourt ne contenant non plus aucune matière grasse et un fruit frais. Dans le cadre d’un régime Tgv, le déjeuner sera constitué d’une entrée, d’une résistance et d’un dessert. En guise d’entrée, on peut préparer une assiette de crudité ou un potage qu’on aura accommodé sans matière grasse. Pour la résistance, on peut préparer 200 grammes de poisson, 150 grammes de viande ou 4 œufs. La préparation devra une fois de plus se faire sans avoir recours à des matières grasses. Ces sources de protéines devront être associées à des légumes. Pour terminer le repas, on peut prendre un laitage maigre ou un fruit. Au dîner, on adoptera le même menu que celui conseillé à midi en prenant soin de varier les ingrédients pour éviter la monotonie mais aussi et surtout pour varier les sources caloriques.

Avantages et limites du régime Fricker

Suivre le régime Fricker présente de nombreux avantages. En plus de la perte de poids indéniable, il y a également le fait que les menus proposés permettent d’apporter à l’organisme les nutriments dont il a besoin pour fonctionner de manière optimale. Au cours du régime, on peut consommer des protéines animales, des vitamines, des fibres ainsi que des acides gras essentiels. On ne manquera pas de noter que la perte de masse graisseuse ne se fait pas au détriment de la masse musculaire. Concernant les limites du régime Tgv, cette formule ne constitue pas la meilleure méthode pour apprendre à manger sain. Il faut par ailleurs faire très attention à la fin du régime afin que la réintroduction des glucides soit faite de manière progressive pour éviter qu’ils ne soient emmagasinés par l’organisme sous forme de graisse. Si on ne prend pas garde à sa nourriture, l’effet yo-yo est quasi-inévitable.