Les aliments d'un régime macrobiotique

L'objectif final du régime macrobiotique est de consommer des céréales. Toutefois, les transitions sont plus souples, et on peut consommer n'importe quel aliment si on connaît sa valeur Yin ou Yang. En effet, selon ce régime, chaque aliment possède une valeur de ce concept qui peut influencer la maladie ou la guérison. Ainsi, un équilibre optimal permet d'éviter des dysfonctionnements alimentaires, et les meilleurs ingrédients sont à base de légumes, de soja, sans oublier les céréales. Toutefois, même certains légumes possèdent des valeurs négatives, aussi ils ne sont pas conseillés. On peut citer les aubergines, les asperges et les tomates, car ils sont considérés comme actifs. Les viandes, le tabac, l'alcool et le café sont également interdits pour la même raison. Toutefois, cela dépend de l'alimentation d'origine, par exemple, on peut manger occasionnellement du poisson si on ne supporte pas ce régime. Ce sont des règles de bases, mais le régime macrobiotique est plus complexe. Ainsi, des légumes peuvent basculer d'un côté s'ils sont plantés différemment, ou qu'on utilise une cuisson inadaptée. Dans tous les cas, les produits naturels sont indispensables, même pour des recettes sophistiquées. C'est également le cas pour les ingrédients mineurs tel que les condiments, l'huile pour la cuisson ou le sucre dans les desserts.

Les conseils pour suivre un régime macrobiotique

On peut voir que le régime macrobiotique est difficile, notamment pour les novices, et on recommande de consulter un spécialiste avant d'entamer ce régime. En effet, les risques de malnutrition ne sont pas négligeables, et ce régime est déconseillé pour les enfants et les femmes pendant la grossesse et l'allaitement. En plus du spécialiste, on conseille les livres dédiés à ce régime, car ils comportent les recettes et les ingrédients adéquats. Certains proposent même des adresses de magasins spécialisés, car les ingrédients sont parfois exotiques. Parmi ces derniers, on peut citer le miso, le tempeh, la panisse, et le fu qui sont des plats qui conviennent au régime macrobiotique. À première vue, le régime est déconcertant, et les résultats tardent parfois à venir. Le fait est que c'est un régime de longue durée qui n'est efficace que si on franchit toutes les étapes. Chacune de ces dernières possédant sa période d'efficacité, et on doit être en forme pour passer à la phase suivante. En arrivant à la moitié du parcours, on est assez expérimenté pour créer ses propres recettes. L'une des raisons est qu'on aura assimilé les principes du Yin et Yang, et qu'on pourra l'appliquer à n'importe quel aliment. Ce régime n'est pas juste une alimentation différente, mais il intervient également dans le mental pour la préparation des recettes, et une reconnaissance envers la nature de les avoir fourni. Cela peut sembler métaphysique, mais ce sont des détails qui comptent dans le résultat final. Finalement, on peut dire que l'alimentation macrobiotique est une manière d'harmoniser son corps avec l'environnement qui l'entoure.