La première phase du régime Miami

La phase une du régime du docteur Agatston se déroule sur deux semaines. Elle consiste à privilégier les protides en lieu et place des féculents et des aliments riches en matières grasses. L’objectif étant de déshabituer l’organisme au sucre, c’est la phase la plus difficile du régime. Elle est fortement restrictive et nécessite le respect de certaines règles. Au petit déjeuner, le régime Miami préconise la consommation d’œuf, de fromage allégé, de jambon, et de thé ou de café sans sucre. Les autres repas sont à composer librement en fonction des aliments autorisés et interdits. Comme exemples d’aliments autorisés, il y a les viandes, les fruits de mer, les volailles sans la peau, les œufs, l’huile d’olive et de colza, les épices, etc. Par contre, les viandes grasses, tous les laitages, les féculents de toutes sortes, les fromages non allégés, les boissons alcoolisées ainsi que quelques légumes sont interdits. La liste exhaustive de ces aliments est accessible dans le livre « The south beach diet » du docteur Agatston. Notons que la prise de collation est autorisée entre les repas, mais il est préférable de le faire uniquement en cas de besoin. Durant cette première phase, il est tout à fait possible de perdre jusqu’à 6 kilos.

La réintroduction des aliments interdits

La deuxième phase du régime Miami est moins stricte que la précédente. Elle ne comprend plus aucune restriction mais met l’accent sur la quantité consommée. En effet, cette phase consiste à réintroduire dans l’alimentation les produits interdits dans la première étape, bien que les glucides soient à maintenir à un faible niveau. De même, la consommation de céréales raffinées, d’aliments riches en sucre concentré et de produits boulangers raffinés (comme les biscuits, les pâtes blanches et le pain blanc) est à restreindre. Cette reprise des consommations doit se dérouler de manière progressive en évitant à tout prix l’excès. Aucune durée n’est indiquée pour cette phase qui est à poursuivre jusqu’à l’obtention du poids désiré. Notons que pour évaluer l’efficacité du régime, une perte de 500 grammes à 1 kg est à observer chaque semaine.

La troisième phase, la stabilisation de l’alimentation

Une fois le poids désiré atteint, il est indiqué d’aborder la troisième phase du régime Miami. Elle consiste à adopter une alimentation qui permet de stabiliser son poids. A cet effet, tous les aliments sont permis mais en quantité raisonnable. Très souple, cette phase conseille une diversification de l'alimentation, et préconise la limitation des glucides. Les aliments à risque, qui ont été interdits dans les phases précédentes, sont autorisés occasionnellement. Ce régime est d'autant plus facile à suivre car, en cas d’écart, il suffit de reprendre la phase une pour perdre les kilos en trop et retrouver son poids normal. Bref, le régime Miami préconise une alimentation saine et équilibrée. Il privilégie la consommation de sucres naturels, de protéines, de graisses végétales et de produits laitiers écrémés ou demi écrémés tandis que la consommation des sucres lents et des mauvaises graisses est à proscrire. Entre autres, le régime Miami recommande la consommation d'aliments en quantité normale, sans excès. Ce régime est facile à suivre étant donné que le décompte de calorie y est inutile.