Les cinq variétés les plus connues du thé

Les feuilles du théier sont cueillies jeunes et même en bourgeons, l’âge étant un critère de goût et de variété du thé. Séchées en totalité et immédiatement, elles donnent le thé vert ou « young hysong » ou « hysong ». Les feuilles du thé dûment fermentées donnent une teinte ambrée et un parfum plus accentué de terre humide, c’est le thé rouge. Avec les feuilles laissées se faner toutes seules puis roulées et séchées, on obtient le thé noir. Avec des feuilles séchées partiellement, fermentées puis torréfiées ou non, on aura le thé noir comme « l’orange pekoe », « le pekoe », « le pekoe souchong » et « le souchong ». Semi-fermentées, les feuilles du thé donnent un thé entre le vert et le noir tant dans la couleur que dans le parfum, c’est le thé « oolong ». Après la cueillette, les feuilles ayant subi les moins de manipulations et de transformations permettent d’obtenir le thé blanc qui est le plus réputé et le plus cher. C’est le thé qui garde le plus son arôme et ses qualités.

Les substances qu’on peut trouver dans le thé

Plusieurs substances nutritives se trouvent dans le thé comme le catéchine, un antioxydant 20 fois supérieures à la vitamine C. La flavine, une substance organique de la vitamine B12 apparaissant lors de la fermentation. La caféine, cet excitant léger, se trouve à petite dose dans le thé, il y est dénommé théine. Le tanin au goût amer qui donne au thé son parfum et qui a des propriétés astringentes, anti-inflammatoires et antioxydantes. Mises à part ces substances, on trouve dans le thé, des protéines, des lipides, des acides organiques, des vitamines A, B, C, E, P, des minéraux et des substances aromatiques ou à propriété pharmacologique comme la théophylline, la théobromine, etc.

Les vertus médicinales du thé

Les polyphénols catéchines du thé stimule le rythme cardiaque et dilate les vaisseaux, ce qui amoindrit le risque de thrombose, bouchage des artères, donc des accidents vasculaires. Les antioxydants et aromates du thé annulent aussi la fixation du mauvais cholestérol. Le thé préviendrait le développement du cancer gastro-intestinal, de la peau, de la prostate, du sein, de la vessie, des poumons, du foie, du pancréas, de l’œsophage, de l’estomac et du colon. Ont été constatés également : la tenue de l’esprit en éveil, l’accroissement de la vigilance, la stimulation du bon fonctionnement des reins, la limitation des infections internes, l’arrêt de la diarrhée, la prévention des caries par la fluorine, l’action amincissante, la suppression de la nicotine, la stimulation du système de défense en général et son action contre la céphalée et le vieillissement en particulier. Dans les pays très chauds, le thé dissipe la chaleur dans l’organisme et apporte une fraîcheur et relaxe le corps. Le thé est une boisson minceur parce que la fonction acalorique du thé vert, bu nature coupe l’appétit et aide à maigrir et à supprimer les graisses indésirables.